AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 MORRIGAN ╬ Kill me baby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Morrigan O. Yaxley
Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées


Parchemins : 117
ici depuis : 27/07/2015
Maison / Profession : serpentard, étudiante en recherche magique
Pink symptoms : transplane sans le vouloir

MessageSujet: MORRIGAN ╬ Kill me baby   Ven 31 Juil - 11:14



   
Morrigan oria Yaxley
22 ans serpentard sang-pur deuxième cycle en quatrième année en recherche magique  née un 21 février  ne sait pas produire de patronus son épouvantard prends la forme de sa mère le jour où elle l'a abandonnée célibataire a été contaminée par le nuage transplane donc sans le vouloir.
Liens à ajouter +
cyrus
jamie
est la fille aînée de Samuel Yaxley est une bâtarde, mais les Yaxley se cachent bien de le dire a un petit frère avec qui elle est incapable de s'entendre a rencontré les Yaxley à l'âge de 6 ans, mais personne ne le sait a très peu de considération pour sa belle-mère a tendance à éviter la présence de son père depuis ses 10 ans, elle passe presque tout son temps chez les Travers considère les Travers comme sa famille bien plus que les Yaxley assume le fait d'être une Yaxley et surtout le passé de sa famille, même si elle n'est pas à l'aise en son sein se fait passer pour une idiote afin d'être tranquille tout à fait capable d'être de franchise que d'une hypocrisie selon ses besoin a une bonne mémoire et connait le nom de chaque élève de Poudlard sans les connaître vraiment n'oublie jamais un visage possède une grande répartie devenue très peu bavarde depuis qu'elle vit chez les Yaxley agressive ne mâche pas ses mots peu douée avec les sentiments.
liens recherchés
 
  (m) futur fiancé
  Morrigan souhaite préparer le terrain, elle sait parfaitement qu'elle aura le droit au mariage arrangé, si sa famille a réussi à garder son sang-pur, ce n'est pas pour la bâtarde qu'elle est qui devrait le ruiner. Alors, elle se protège et tente de se trouver elle même son fiancé, ils se protègent ensemble, en faisant un pacte, si l'un d'eux se retrouver fiancé à quelqu'un d'autre, qui ne leur plait pas, ils feront comprendre à leurs parents respectifs qu'ensemble ils feront de grandes choses. Même si au final cela sera d'être tranquille, puisqu'un projet tacite de rester libre, malgré le futur mariage, une alliance blanche en quelque sorte..

  (f) nature du lien
   description.
   (m) nature du lien
   description.
  (m/f) nature du lien
  description.
fiche de night sky. / avatar de SWEET DISASTER. / gif de tumblr


Dernière édition par Morrigan O. Yaxley le Jeu 13 Aoû - 10:58, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Morrigan O. Yaxley
Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées


Parchemins : 117
ici depuis : 27/07/2015
Maison / Profession : serpentard, étudiante en recherche magique
Pink symptoms : transplane sans le vouloir

MessageSujet: Re: MORRIGAN ╬ Kill me baby   Ven 31 Juil - 11:15




   
les petits copains

hermès elias lawburry
vangeance silencieuse
Pourquoi est-ce qu'il a besoin de se rapprocher d'une grande famille de sang-pur ? Il n'a aucune chance après tout, c'est qu'un vulgaire sans de bourbe. Sérieusement, je ne comprends pas certaines personnes qui s'entêtent, comme lui. Mais bon s'il veut s'amuser, il n'y a pas de problème, on peut jouer, il n'a aucune chance avec moi. Il est stupide, c'est certainement cela le pire, d'après moi. Mais bon il y a quelque chose de rassurant, le nuage ne l'a pas épargné avec son Pink Syndrom, c'est assez amusant de voir la tête de Appleby à la place de la sienne, il n'a pas gagné au change le pauvre.
© avatar prométhée..
eren hannibal travers
mauvaise équation
Il fallait que Callista ait un jumeau, sérieusement, ce qu'il peut être énervant. Autant, j'aime sa sœur, autant lui je peux le haïr à un point inimaginable. Et en plus je vis presque chez lui, alors la guerre est en général ouverte entre nous, quelques petites piques cinglantes, des cris et de l'énervement, un rituel chez les Travers, que serait cette maison, sans nos querelles. Même si nous n'arrivons que très peu à nous entendre, il y a tout de même une certaine bienséance entre nous, lorsque nous sommes avec Callie, bon même si à ce moment-là l'hypocrisie est à son paroxysme. Nous nous entendons, lorsqu'il s'agit de protéger, la personne la plus importante dans nos vies, à tous les deux
© avatar angel dust.
cyrus dante avery
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar Psychozee.
prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.
prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.
prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.


Dernière édition par Morrigan O. Yaxley le Jeu 13 Aoû - 11:16, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Morrigan O. Yaxley
Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées


Parchemins : 117
ici depuis : 27/07/2015
Maison / Profession : serpentard, étudiante en recherche magique
Pink symptoms : transplane sans le vouloir

MessageSujet: Re: MORRIGAN ╬ Kill me baby   Ven 31 Juil - 11:15




   
les petites copines

callista travers
meilleure amie
Mon âme sœur, au moins entre nous c'est tranquille, s'il y a bien une personne en qui je peux avoir confiance c'est elle. Elle ne me laissera jamais, nous sommes comme des sœurs, les deux inséparables, même Eren, n'a jamais réussi à le faire. Alors, personne ne pourra jamais le faire. Il n'y a quelle qui arrive à comprendre mes sautes d'humeurs, surtout à les remarquer, puisque qu'en général elles ne sont pas vraiment perceptibles. Il paraît même que nous formons un duo de choc toutes les deux, personnesne peut s'approcher de l'une de nous, sans avoir les remontrances de l'autre. Ce qui peut être assez pratique lorsque l'on veut se débarrasser de quelqu'un. Même si au début tout avait mal commencé entre nous, forcer les deux petites filles que nous étions à être amie, n'était pas la meilleure idée de sa mère. Enfin si puisqu'au final, au vu du résultat actuel, c'est certainement la meilleure chose qui m'est arrivée d'être allée ce week-end là chez les Travers.
© avatar Honeymoon.
alyssandra aleksandra selwyn
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar fair game.
jaimie cybele fudge
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar endlesslove.
rasberry lemon grimm
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar  { Lux.
ece angela sheppard
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar Herjuliwiii.
prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar Honeymoon.
prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar Honeymoon.
prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar Honeymoon.


Dernière édition par Morrigan O. Yaxley le Jeu 13 Aoû - 13:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Morrigan O. Yaxley
Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées


Parchemins : 117
ici depuis : 27/07/2015
Maison / Profession : serpentard, étudiante en recherche magique
Pink symptoms : transplane sans le vouloir

MessageSujet: Re: MORRIGAN ╬ Kill me baby   Ven 31 Juil - 11:16




   
les petits sujets

sujets en cours
2 libres sur 3 sujets
Sinon, être un moldu, c'est cool avec hermès lawburry. résumé.
Waooowww ! On dirait de la magie ! intrigue numéro 1. résumé.
nom du sujet avec prenom+nom. résumé.
© avatar endlesslove.
sujets à venir
1 libres sur 3 sujets.
nom du sujet avec cyrus avery. résumé.
nom du sujet avec prenom+nom. résumé.
nom du sujet avec prenom+nom. résumé.
nom du sujet avec prenom+nom. résumé.
© avatar liloo_59.
les sujets terminés
et voilà c'est fini
nom du sujet avec prenom+nom. résumé.
nom du sujet avec prenom+nom. résumé.
nom du sujet avec prenom+nom. résumé.
© avatar liloo_59.
les sujets abandonés
caput

nom du sujet avec prenom+nom. résumé.
nom du sujet avec prenom+nom. résumé.
nom du sujet avec prenom+nom. résumé.
© avatar EYLIKA.


Dernière édition par Morrigan O. Yaxley le Jeu 13 Aoû - 12:17, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hermès E. Lawburry
Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées


Parchemins : 97
ici depuis : 27/07/2015
Maison / Profession : PREFET. Serpentard - cinquième année du second cycle cursus justice magique
Pink symptoms : Il a prit l'apparence de Leandre Appleby

MessageSujet: Re: MORRIGAN ╬ Kill me baby   Ven 31 Juil - 11:27

Moi je veeeux, entre Serpentard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Morrigan O. Yaxley
Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées


Parchemins : 117
ici depuis : 27/07/2015
Maison / Profession : serpentard, étudiante en recherche magique
Pink symptoms : transplane sans le vouloir

MessageSujet: Re: MORRIGAN ╬ Kill me baby   Ven 31 Juil - 11:35

Oui bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hermès E. Lawburry
Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées


Parchemins : 97
ici depuis : 27/07/2015
Maison / Profession : PREFET. Serpentard - cinquième année du second cycle cursus justice magique
Pink symptoms : Il a prit l'apparence de Leandre Appleby

MessageSujet: Re: MORRIGAN ╬ Kill me baby   Ven 31 Juil - 11:37

Ils ont un an d'écart seulement, donc on devrait trouver quelque chose. Par contre, Hermès est né moldu. Est ce que ça peut poser un problème à Morrigan ? Parce que, si c'est le cas, on partira surement sur du négatif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Morrigan O. Yaxley
Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées


Parchemins : 117
ici depuis : 27/07/2015
Maison / Profession : serpentard, étudiante en recherche magique
Pink symptoms : transplane sans le vouloir

MessageSujet: Re: MORRIGAN ╬ Kill me baby   Ven 31 Juil - 11:54

Bon on a du lui répéter un bon millier de fois que les né-moldus sont le mal, mais qu'il faut être indulgents pour la bienséance, très efficace, l'éducation. Donc je pense que cela devrait pencher surtout sur du négatif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hermès E. Lawburry
Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées


Parchemins : 97
ici depuis : 27/07/2015
Maison / Profession : PREFET. Serpentard - cinquième année du second cycle cursus justice magique
Pink symptoms : Il a prit l'apparence de Leandre Appleby

MessageSujet: Re: MORRIGAN ╬ Kill me baby   Ven 31 Juil - 12:01

D'accord. Du coup, j'ai une petite idée de base. J'imagine que Hermès, vu la renommée de la famille Yaxley, aurait pu essayer de s'approcher d'elle, histoire d'avoir une relation avec cette famille importante. Mais devant la nature de son sang, Morrigan l'aurait repoussé je pense. Du coup, il aurait pu lâcher plus ou moins l'affaire (en apparence du moins). Sauf que Hermès, il apprécie moyennement de se faire jeter et qu'il ruminerait sa vengeance dans son coin. Je le vois bien, par la suite, essayer de prouver à Morrigan que, né-moldu ou pas, il pouvait être fréquentable et pourquoi pas essayer de la séduire dans le simple but, plus tard, de la faire souffrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
E. Angela Sheppard
Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées


Parchemins : 94
ici depuis : 27/07/2015
Maison / Profession : préfète de la maison serpentard.
Pink symptoms : toutes les nuits lui apparait un drôle de garçon aux airs d'ange la récusant de tous ses péchés passés et la poussant vers une voie meilleure.

MessageSujet: Re: MORRIGAN ╬ Kill me baby   Ven 31 Juil - 12:17

Moi moi moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Morrigan O. Yaxley
Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées


Parchemins : 117
ici depuis : 27/07/2015
Maison / Profession : serpentard, étudiante en recherche magique
Pink symptoms : transplane sans le vouloir

MessageSujet: Re: MORRIGAN ╬ Kill me baby   Ven 31 Juil - 12:22

HERMES + Oui on pourrait jouer sur ça, même si our l'instant je ne suis pas certaine qu'elle tombe dans le panneau, mais en la faisant évoluer peut-être. Mais bon je suis certaines que le PS de Hermes, risque de la faire se moquer de lui bien souvent, faut dire que de passer dans le corps d'un autre, c'est assez amusant.

ANGELA + oui oui Holland quoi :woow:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hermès E. Lawburry
Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées


Parchemins : 97
ici depuis : 27/07/2015
Maison / Profession : PREFET. Serpentard - cinquième année du second cycle cursus justice magique
Pink symptoms : Il a prit l'apparence de Leandre Appleby

MessageSujet: Re: MORRIGAN ╬ Kill me baby   Ven 31 Juil - 12:31

Oooouh, il va pas l'aimer. Genre pas du tout du tout. Oh, le but n'est pas qu'elle tombe dans le panneau tout de suite maintenant. Mais avec le temps, on verra comment ça évolue tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Morrigan O. Yaxley
Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées


Parchemins : 117
ici depuis : 27/07/2015
Maison / Profession : serpentard, étudiante en recherche magique
Pink symptoms : transplane sans le vouloir

MessageSujet: Re: MORRIGAN ╬ Kill me baby   Ven 31 Juil - 12:43

En même temps, elle va forcement remarquer son changement d'apparence... donc c'est sur qu'elle ne va pas laisser ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
E. Angela Sheppard
Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées


Parchemins : 94
ici depuis : 27/07/2015
Maison / Profession : préfète de la maison serpentard.
Pink symptoms : toutes les nuits lui apparait un drôle de garçon aux airs d'ange la récusant de tous ses péchés passés et la poussant vers une voie meilleure.

MessageSujet: Re: MORRIGAN ╬ Kill me baby   Ven 31 Juil - 13:27

Et Gabriella. Honte sur moi je vais d'abord lire ton petit résumé pour me faire une idée de Morrigan, mais sinon tu cherches quelque chose en particulier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Morrigan O. Yaxley
Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées


Parchemins : 117
ici depuis : 27/07/2015
Maison / Profession : serpentard, étudiante en recherche magique
Pink symptoms : transplane sans le vouloir

MessageSujet: Re: MORRIGAN ╬ Kill me baby   Ven 31 Juil - 14:14

Non je ne cherche rien en particulier en fait pour l'instant, je ne me suis pas encore mise à essayer de trouver quelque choses. Bon elle a déjà sa meilleure amie que je pense devrais détester Angela, donc je sais pas on peut partir avec ce genre de base je pense (surtout que je fais le scénario de sa BFF, donc si jamais on peut même t'ajouter en lien).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Jamie C. Fudge
Tout apprentissage ira d'abord aux enfants du courage


Parchemins : 84
ici depuis : 01/08/2015
Maison / Profession : Gryffondor. Elève de second cycle, troisième année de Biologie.
Pink symptoms : Elle pense à haute voix.

MessageSujet: Re: MORRIGAN ╬ Kill me baby   Lun 3 Aoû - 0:55

Moi aussi je voudrais un lien
Je ne suis pas très sure qu'elles soient faites pour s'entendre, mais, on pourrait partir peut-être sur quelque chose d'indécis entre elles. Elles ne s'aiment pas (pour X raison), mais il ya quelque chose qui les amène l'une et l'autre à ne pas s'éviter, et plutôt à se confronter (comme si se "disputer" était un peu un jeu pour elles ?)

Désolée pour l'idée peu inspirée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Morrigan O. Yaxley
Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées


Parchemins : 117
ici depuis : 27/07/2015
Maison / Profession : serpentard, étudiante en recherche magique
Pink symptoms : transplane sans le vouloir

MessageSujet: Re: MORRIGAN ╬ Kill me baby   Lun 3 Aoû - 13:22

Bien sût de toute façon Morrigan est faite pour s'entendre avec personne Rolling Eyes pas même avec elle même. Bah je sais pas, il suffit qu'elle lui ait dit un truc de travers et hop c'est foutu pour elle quoi. Morri est assez rancunière comme fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Jamie C. Fudge
Tout apprentissage ira d'abord aux enfants du courage


Parchemins : 84
ici depuis : 01/08/2015
Maison / Profession : Gryffondor. Elève de second cycle, troisième année de Biologie.
Pink symptoms : Elle pense à haute voix.

MessageSujet: Re: MORRIGAN ╬ Kill me baby   Lun 3 Aoû - 19:56

J'ai vu ça ^^
Du genre "t'as une sale tête ce matin ?" XD ou même du genre où elle l'aurait contestée en public et aurait obtenu raison ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Morrigan O. Yaxley
Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées


Parchemins : 117
ici depuis : 27/07/2015
Maison / Profession : serpentard, étudiante en recherche magique
Pink symptoms : transplane sans le vouloir

MessageSujet: Re: MORRIGAN ╬ Kill me baby   Lun 3 Aoû - 20:44

Bah, Morrigan ne parle pas vraiment en fait, donc il n'y a peu de chance qu'elle la conteste en public, je pense que le "tu as une sale tête" fonctionnera mieux. Surtout qu'elle se demandera ce qu'elle pourra lui vouloir, sachant qu'elle ne lui avait rien ou du moins ne s'en souvient pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Jamie C. Fudge
Tout apprentissage ira d'abord aux enfants du courage


Parchemins : 84
ici depuis : 01/08/2015
Maison / Profession : Gryffondor. Elève de second cycle, troisième année de Biologie.
Pink symptoms : Elle pense à haute voix.

MessageSujet: Re: MORRIGAN ╬ Kill me baby   Mar 4 Aoû - 19:54

On garde le truc de la sale tête alors XD je pense qu'elle l'aurait quand même dit pour rire comme ça, mais sur un air assez sérieux pour que Morri le prenne mal ^^
On garde ça alors ? *o*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Morrigan O. Yaxley
Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées


Parchemins : 117
ici depuis : 27/07/2015
Maison / Profession : serpentard, étudiante en recherche magique
Pink symptoms : transplane sans le vouloir

MessageSujet: Re: MORRIGAN ╬ Kill me baby   Mar 4 Aoû - 22:48

Oui on garde ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
E. Angela Sheppard
Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées


Parchemins : 94
ici depuis : 27/07/2015
Maison / Profession : préfète de la maison serpentard.
Pink symptoms : toutes les nuits lui apparait un drôle de garçon aux airs d'ange la récusant de tous ses péchés passés et la poussant vers une voie meilleure.

MessageSujet: Re: MORRIGAN ╬ Kill me baby   Mer 5 Aoû - 13:19

(Pardon du retard. )
D'accord je vois. Et bien du coup je pense que pour ne pas s'aimer, Morrigan & sa meilleure amie pourraient faire partie des filles que Angie a trompé avec son don de voyance, leur faisant croire des choses fausses ? Ca te dirait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Morrigan O. Yaxley
Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées


Parchemins : 117
ici depuis : 27/07/2015
Maison / Profession : serpentard, étudiante en recherche magique
Pink symptoms : transplane sans le vouloir

MessageSujet: Re: MORRIGAN ╬ Kill me baby   Mer 12 Aoû - 21:43

Alors, je pense que Callista (la meilleure amie de Morrigan) pourrait bien croire à ce genre de chose, bon ma blonde s'en fiche royalement. Elle estime avoir une vie pas toujours facile, mais bon pour elle, cela ne peut pas être pire. Donc elle n'écouterait pas vraiment ce que Angela peut dire, mais si elle a trompée Callista, Morrigan doit certainement lui faire vivre un enfer, personne ne touche, ne fait du mal physiquement ou moralement à sa meilleure amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: MORRIGAN ╬ Kill me baby   

Revenir en haut Aller en bas
 
MORRIGAN ╬ Kill me baby
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nose-biting teacups :: Redeviens un moldu :: version I.-