AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 dépendance à l'amour, pas de danse autour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Fauve Ollivander
My way will be choosen soon


Parchemins : 26
ici depuis : 30/07/2015
Pink symptoms : Des ailes de libellules, membranes translucides et imposantes.

MessageSujet: dépendance à l'amour, pas de danse autour   Jeu 30 Juil - 14:49


Ollivander & Fauve
C’est tellement plus facile de sourire, plutôt que d’être heureux


NOM . Ollivander. Loin de l'héritage des fabricants de baguettes. PRÉNOM(s) . Fauve. Juste Fauve. Prédisposée à la bestialité. AGE . vingt deux ans. DATE DE NAISSANCE . Le quatorze mars deux milles trente huit. ASCENDANCE SORCIÈRE . Sang mêlé. ORIGINE . Anglaise. lorsque la banalité devient originale. PATRONUS . Un oiseau époustouflant. Une robe élégante. Un Couroucou. EPOUVANTARD . L'animalerie baignant dans le sang des créature fraîchement égorgée. La perdition de cette nature humaine égoïste. CURSUS & ANNÉE SCOLAIRE . Deuxième cylc,e quatrième année en médecine magique avec une option en soin aux créatures magiques.




sous le nuage.

A ÉTÉ CONTAMINE . oui PINK SYMPTOMS . Des ailes ressemblant étrangement à celle d'une libellule lui ont poussées. Des membranes translucide. PINK SYMPTOMS UNIQUE . D'autres élèves peuvent être touchée par ce symptôme, mais avec des particularités animales autres des ailes, si c'est possible.



Sous le choixpeau (pour les étudiants in hogwart):
 



TON AVIS SUR L'EXPLOSION DE L'USINE . Une erreur. Aussi triste que regrettable. L'erreur est propre à l'homme, au même titre que la cruauté. Tu demeures méfiantes. Une erreur peut se muer en acte délibéré lorsqu'elle est orchestrée par la mauvaise personne.

 TON AVIS SUR LES PINKS SYMPTOMS . Un temps de plaisir. Un temps. Juste celui de goûter à la liberté conféré par quelques battements d'ailes. Puis la différence et l'inconvénient de ne plus pouvoir se fondre dans la masse. La différence est dérangeante lorsque les rumeurs et les murmures précèdent déjà tes pas.


 TON PINK SYMPTOMS . Des ailes de libellules, une membrane translucide et imposante capable de soulever le poids de ton propre corps. Tu parviens à les dissimulé à l'aide d'un sortilège de ton invention, mais le sort ne dure jamais très longtemps. Elle pénètre ta peau, laissant des cicatrice rougeâtre marqué ta peau.
 POINTS FORTS & POINTS FAIBLES. + Douce - Étrange + Conciliante - Méfiante + Réfléchie - Froide + Franche - Docile + Lucide - Amoureuse + charismatique - Sarcastique + Réservée - Solitaire + Attentive - ironique + Rêveuse - Éteinte + Indépendante - hésitante.
 PSEUDO . VOYOU.  AGE . Vingt cinq ans.  OU AS TU DÉCOUVERT NBT. Eleazar, my love ♥ TA PRÉSENCE . régulière, voir quotidienne.  TON SEXY AVATAR . Teresa Oman.  AVIS SUR LE FORUM . J'aime, j'adore, c'est frais et rafraîchissant.  BESOIN D'UN PARRAIN . oui  MOT DE LA FIN . Je vous aime déjà?




Dernière édition par Fauve Ollivander le Mer 12 Aoû - 0:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Fauve Ollivander
My way will be choosen soon


Parchemins : 26
ici depuis : 30/07/2015
Pink symptoms : Des ailes de libellules, membranes translucides et imposantes.

MessageSujet: Re: dépendance à l'amour, pas de danse autour   Jeu 30 Juil - 14:49


Ton texte modifiable à volonté
citation que tu veux



Spoiler:
 

Ta baguette
Trente et un centimètre sculpté dans un bois de noisetier. Un cœur dont la rareté n'a d'égal que la pureté. Une plume de Phénix. Une baguette étonnante, chargée de tes émotions et de ta sauvagerie. Intimement liée. Fusionnelle. Irréelle. Elle est une part de toi, détentrice du pouvoir que tu possèdes et de cette emprunte magique qui te caractérise. Harmonie délicieuse. Union indéfectible. La baguette choisit son maître. Le maître choisi sa baguette. Alliance inédite. 


J'ai huit ans Décontenancée. Curieuse. Suspecte. Les larmes perlent dans tes yeux d'enfant. Au-delà du ventricule, le cri d'un animal à l'agonie hurle au plus profond de ton âme. La créature en souffrance fracture ton cœur. Incompréhension. Tristesse. Dégoût. Ton père te distille son rêve, tradition familiale, tradition ancestrale. Il te vend ses projets d'avenir, il essaye de faire naître des étoiles dans la profondeur de ton regard. Incompréhension. Tristesse. Déception. Il laisse échapper un soupire alors que tu frottes tes joues d'un revers de la main. Il ne comprend que trop bien ce qui pèse sur son cœur, parce qu'une douleur différente et pourtant similaire étreint le sien. Pourquoi faire ça? Toute la cruauté de l'homme prend vie. Assassin. Monstre d'égoïsme. Ils extraient l'essence magique de ces créatures, les usant à des fins bien trop personnelles et égoïstes. L'écho de cette révélation explose en toi. Cloîtré dans l'ombre de tes entrailles pour scruter l'oeuvre des sorciers, la méfiance s'éveille, la culpabilité te ronge. Tu appartiens à cette race de destructeur qui abîme le monde et l'use pour plus de puissance. Et toi, petite fille, toi, tu n'es pas mieux que les autres, parce que lorsque le moment sera venu, la baguette te choisira et s'emparera de ton cœur... Au prix d'une vie, au prix d'une magie arrachée à un être inoffensif. Une Ollivander que l'on trouve là où on ne l'attend pas. En contradiction avec les siens.

Le choixpeau
Antique objet. Précieuse relique. Inspection de ton cœur de ton âme. Un battement de paupière. Une décision unanime. La douceur à fleur de peau. La pureté du cœur. Beauté froide. Loyauté inébranlable. Et dans un sourire figé, dans un regard lointain, tu te pares de tes nouvelles couleurs.


J'ai onze ans Tes doigts se tendent. Ta peau effleure le corps écailleux de la créature magique. Des échos aux dégoûts de sa vision te coule dessus sans t'atteindre. Tu n'es pas de celle qui se laisse impressionner par les apparences. Créatures hideuses? Non. Pas à travers tes yeux. Créatures magiques, magnifiques, créatures divines, créatures apeurée. L'animal s'approche. Il hume ton odeur. Dépourvue de peur. Empreinte de douceur, de tendresse. La confiance s'installe. La créature massive se love contre toi, arrachant de nouveau murmure aux étudiants de premières années. Tu laisses échapper un gloussement. Elle est bizarre. La méchanceté siffle et persifle. La rumeur se gonfle et se répand, le venin se répand rapidement dans le souffle de quelques chuchotements. Tes oreilles bourdonnes sans que les mots ne te touchent. A croire qu'elle préfère les animaux. Le dédain dans la voix. L'incompréhension à tes oreilles. Et l'insulte sonne faux. La cruauté est propre à l'homme. Lorsque l'homme frappe et fait le mal, l'animal réagit par instinct. Et toi, tu es la sorcière que l'on tend à apprivoiser, l'inconnue étrange, la beauté indomptable.. Une apparence trompeuse. Tu n'y crois pas... Mais ce que tu penses ne comptes pas, tu existes dans les regards de ces autres qui ne te comprennent pas.

Une carte postale, la bulgarie
Paysage paradisiaque. A des centaine de kilomètre Aujourd'hui. T'y as laissé ton cœur. T'y as laissé une partie de ton âme. Evasion. L'air pur qui gonfle délicieusement tes poumons. La liberté. Envolée sauvage. Découverte inimaginable. Un rêve éveillé. Communion avec la nature. Environnement suspendu dans le temps, préservé par les décadences de l'homme.


J'ai dix sept ans Fauve, on pourrait en parlé? Lui, il essaye de te retenir. Elle, elle te couve du regard, prête à te laisser prendre ton envole. Elle pose une main réconfortante sur le bras de ton père. Elle sait. Elle a compris à l'instant où tu avais prononcé tes projets à haute voix que cela ne servait à rien de te retenir. Lui, il ne le comprenait pas. Père et protecteur, il craignait de te voir t'éloigner du foyer et de te voir tomber. Mère et bienveillante, elle craignait de te retenir et de t'étouffer. On pourrait, mais ça ne changerait pas grands choses. Clair. Net. Précis. Pas de discussion. Pas d'échappatoire. Ta décision est prise. Définitivement prise. Bien au-delà de l'envie, le besoin de t'éloigner de cette pression qui t'étreint et t'oppresse le cœur. Partir pour ne pas tout perdre. Partir pour te retrouver. Tu fourres quelques vêtements dans ton sac à dos. Une gourde. Un sac de couchage. Tu as pas besoin de beaucoup plus. La vie t'attend. La nature t'appelle. Et le portoloin va bientôt partir. La bouche de ton paternel s'ouvre et se referme aussitôt. Un poisson que l'on aurait sorti hors de l'eau. Une main se pose sur ton avant-bras, pour le réconforter, pour le rassurer. Et dans un soupire, il t'ouvre ses bras et t'accueilles. Étreinte brève pour te souvenir de ce que tu quittes. Étreinte émotionnelle pour te souvenir de ceux pour lesquels tu reviendras. Tu t'imprègnes de son odeur. Puis tu l'abandonnes pour te faufiler dans les bras de ta mère. Elle dépose un baiser contre ton front. Elle t'offre un sourire réconfortant. Et elle te lâche. Tu la relâches. A fleur de peau. Les larmes embrumes ton regard. Partir pour mieux revenir. T'en as besoin. Ta cadette est en bas, elle te toise. Elle sait. Elle sait depuis longtemps que tu t'envoleras dés que tu obtiendras tes ASPICs. Elle se contente de te tendre ton petit doigt. Et toi, tu fais de même. Une promesse secrète. Sororité parfaite. Confession intime. Complicité éternelle. Je t'écrirais. Tu as plutôt intérêt.

L'armotencia
l'odeur du sang. L'odeur de fer plaqué contre tes lèvres. Corps en sueur. Masculinité dévorante. L'air frais et parfumé des grands airs. Liberté perdue et retrouvée. Le goût et la saveur de l'interdit. Amoureusement désespérée. Désespérément amoureuse. Paradoxale. Contradictoire. Et si ton cœur ne savait plus pour qui battre? 


J'ai Dix neuf ans Le temps file. Le temps passe. Précieuse, mais pas comme tu le voulais. Propriété mise à sa disposition. Tu n'es pas plus qu'un vulgaire objet. Docile et dépendante, tu ne t'imagines pas le fuir, tu t'engouffres dans cette souffrance, incapable de voir clairement. Indispensable, il t'emprisonne dans une vie de souffrance, prétendant un amour sans faille. Il papillonne de fleur en fleur, et toi, tu es enfermée dans ton mutisme, toi, tu es aveuglée par cet amour tonitruant, toi, aveuglé par cette passion dévorante, toi, tu es apeurée par cette solitude insignifiante, toi, tu es terrorisée par une vie sans lui. Tu te sens misérable, tu te sens chanceuse d'être celle qu'il a choisi, tu te sens heureuse de partager sa vie. Au détriment de ta vie. Tu te comptais dans cette souffrance, persuadé qu'aucun autre ne pourrait jamais t'offrir cette vie de couple. Et si les larmes coulent sur tes joues, ce n'es pas parce qu'il te trahit, mais parce que tu n'es pas suffisamment bien pour le contenter, pas suffisamment éblouissante pour le garder fidèle. Tu lui en veux pas. Tu es fade, bizarre et étrange. Et lorsque les insultes pleuvent, tu sais que tu les mérites et tu les accueilles comme des blessures plus que méritée. Tu es devenue sa chose, son objet, sa propriété. Dépendante de lui, de ce qu'il t'offre, qui serais-tu pour cracher dessus et le repousser? Tu sais ce que tu as, tu ne veux pas renoncer.

Un cheveux de Velane
Séduction enivrante. Désir charnel. Plaisir interdit. Étreinte bestiale. L'instinct primitif par excellence. Abandon de soit. Cri de jouissance arraché. Culpabilité exacerbé. Une tromperie perverse. Relation passionnée. Délice avorté. 


J'ai vingt deux ans Ses doigts se referment étroitement contre ton poignet, t'attirant dans l'un de ses pièges vénéneux. Il t'emprisonne dans son étreinte, à l'abri des regards indiscret. Il plaque son corps contre le tient, dévorant brutalement la distance qui vous sépare, il se glisse dans ton espace vitale, sinueux serpent. Il te tient toujours dans sa poigne alors que son autre main se glisse sur ton visage, forçant contre ta nuque, il vient presser ses lèvres contre les tiennes avec une avidité et une bestialité qui t'excite et t'effraie. Les papillons bourdonnent dans ton bas ventre, t'éveillant au désir et au plaisir de la chaire. Sauvagerie à bout de souffle, il s'empare de toi, il te fait sienne sans que tu ne puisses y résister. Il t'éveille à la vie, violemment, douloureusement, répondant à des instincts animaux. Imprévisible, il vit ses moindres pulsions. Il te blesse, il te torture, il te désire. Et tu te sens vivante, plus vivante que tu ne l'as jamais été dans les bras de son frère. Plaisir coupable, tu t'abandonnes à cette souffrance délicieuse qu'il te procure. Eléazar. Un souffle à peine audible. Tu crèves de mal. Tu essayes de le repousser pour mieux lui appartenir, pour mieux le conquérir. Il est le frère que tu ne devrais pas voir, la part d'ombre de celui qui siège dans ton cœur. C'est délicieusement malsain et tu te complais dans cette trahison, gouttant chaque jour un peu plus aux fruits de l'interdit. C'est nouveau. C'est enivrant. Tu le veux. Loin de toi. Près de toi. Tu ne peux pas l'avoir, parce que tu appartiens à cet autre qu'il n'est pas. Et tu t'abandonnes dans la culpabilité, dans la débauche et la luxures de ces étreintes fiévreuses... Et t'oublies, l'espace d'un instant, qu'il vaudrait mieux lui résister.

Un nuage rose
Nuage vaporeux. Nuée rose. Changement brutal. Curiosité. Abomination. Perte de contrôle. La magie exalte. Elle dégueule de ton corps et de ton âme. Troublante, enivrante, changeante. Elle boulverse ton monde, ton univers.


J'ai vingt deux ans Un grognement qui s'extirpe de tes lèvres alors que tu scrutes le reflet que tu projettes dans le miroir. Insatisfaite, tu réajustes le kimono vaporeux. Une palpitation sous le voile de soie. Le tissu se déchire laissant apparaître des ailes. Une membranes colorée et translucide se développent et se tendent, laissant entrevoir leur magnificence. Tu as goutter à la liberté d'un battement d'aile, tu as survolé le monde, tu as effleuré tes rêves, mais le retour à la réalité semble incertains. Réalité vaporeuse. La normalité n'existe plus. De tes bras, tu tentes de recroqueviller ses ailes, de les dissimuler aux regards curieux qui ne ferraient qu'accentuer ta différence. Mais la différence n'existe plus dans ce monde où le nuage a fait de beaucoup d'êtres uniques. Un sortilège douteux et inventé maladroitement. Les ailes entrent dans ta peau, t'arrachant des frissons douloureux. Le souvenir de ses ailes demeure sous les traits d'un tatouage rougeâtre ressemblant davantage à une cicatrice marquant ta peau. Le sort ne durera que très peu de temps. Un temps incertains. Malhabile, tu es incapable de les dissimuler trop longtemps. Cadeau empoisonné. La possibilité de voler t'es offert au détriment d'une vie calme et sans trop d'histoire. Comme si les rumeurs à ton égard n'étaient pas suffisamment étranges et dérangeantes.






Dernière édition par Fauve Ollivander le Mer 12 Aoû - 0:51, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
E. Angela Sheppard
Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées


Parchemins : 94
ici depuis : 27/07/2015
Maison / Profession : préfète de la maison serpentard.
Pink symptoms : toutes les nuits lui apparait un drôle de garçon aux airs d'ange la récusant de tous ses péchés passés et la poussant vers une voie meilleure.

MessageSujet: Re: dépendance à l'amour, pas de danse autour   Jeu 30 Juil - 14:52

Teresa Oman. Une rousse. Mamamiaaa. Il nous faut un lien héhé.
Bienvenue sur NBT !
Et j'oubliais... Ton pseudo. T'es perf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
C. Sarah Bridgestone
Je veux l'équité tous mes élèves sont à égalité


Parchemins : 298
ici depuis : 17/05/2015
Maison / Profession : Poufsouffle ♥
Pink symptoms : Sous l'effet du nuage, est amoureuse d'un parfait inconnu mais lorsque les effets se dissipent, leur attirance se dissipe aussi momentanément

MessageSujet: Re: dépendance à l'amour, pas de danse autour   Jeu 30 Juil - 15:00

Bienvenue parmi nous ♥️ avec ton lien tu pourras certainement avoir un lien familial avec @Mavis A. Ollivander Smile
Après je serai ravie d'en trouver un avec toi I love you
Quoi qu'il en soit, en cas de besoin n'hésite pas à demander au staff on est là pour ça. ♥️
Bon courage pour ta fichette ^^

_________________
Nobody sees we are the secret can't be exposed
L'amour peut parfois être magique. Mais la magie peut parfois ... juste une illusion.
Il ne suffit pas d'aimer pour croire, la confiance est un cadeau qui se gagne mais aussi qui se donne, en ne trahissant pas ceux que l'on prétend aimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Burt P. Hatartynn
Enfant on aime rêver, adulte on rêve d'aimer


Parchemins : 138
ici depuis : 28/07/2015
Maison / Profession : Ancien directeur de l'usine à savon - Professeur de SCM
Pink symptoms : depuis l'explosion de son usine il est atteint d'une sorte de schizophrénie. il se croit habité par une multitude de personnage plus loufoque les uns que les autres

MessageSujet: Re: dépendance à l'amour, pas de danse autour   Jeu 30 Juil - 15:40

bienvenue ! et j'attend d'en savoir plus pour te proposer un lien sinon tu m'envoie un hibou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Z. Saphir Bragolin
Enfant on aime rêver, adulte on rêve d'aimer


Parchemins : 89
ici depuis : 27/07/2015
Maison / Profession : Professeur d'Astronomie & Divination & Directrice de maison de Gryffondor (griffo powa)
Pink symptoms : drague sans même le vouloir (hommes et femmes)

MessageSujet: Re: dépendance à l'amour, pas de danse autour   Sam 1 Aoû - 2:44

Bienvenue!!!! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Raspberry Grimm
Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre


Parchemins : 720
ici depuis : 02/03/2014
Age : 24
Maison / Profession : serdaigle en cursus justice magique.
Pink symptoms : depuis que le nuage est apparue tu vis dans un conte de fées.

MessageSujet: Re: dépendance à l'amour, pas de danse autour   Sam 1 Aoû - 7:09

Une jolie sorcière rousse (a) Bienvenue à la maison j'espère que tu te plairas chez nous ! Si tu as la moindre question n'hésite pas à nous contacter ! Bonne rédaction !

_________________
    Et le Temps m'engloutit
    Le tombeau, confident de mon rêve infini + Ses yeux profonds sont faits de vide et de ténèbres, Et son crâne, de fleurs artistement coiffé, Oscille mollement sur ses frêles vertèbres. O charme d'un néant follement attifé. Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, Exhale le vertige, et les danseurs prudents Ne contempleront pas sans d'amères nausées. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Fauve Ollivander
My way will be choosen soon


Parchemins : 26
ici depuis : 30/07/2015
Pink symptoms : Des ailes de libellules, membranes translucides et imposantes.

MessageSujet: Re: dépendance à l'amour, pas de danse autour   Sam 1 Aoû - 9:49

Merci à vous (bon ok, les smiley me font craquer)
J'ai contacté la deuxième Ollivander, j'attends un peu de ses nouvelles pour m'aventurer un peu plus dans la réflexion de ma fiche

PAIX AMOUR ET PAILLETTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hermès E. Lawburry
Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées


Parchemins : 97
ici depuis : 27/07/2015
Maison / Profession : PREFET. Serpentard - cinquième année du second cycle cursus justice magique
Pink symptoms : Il a prit l'apparence de Leandre Appleby

MessageSujet: Re: dépendance à l'amour, pas de danse autour   Lun 3 Aoû - 18:54

Je t'ai même pas souhaité la bienvenue officiellement du coup. Donc bienvenue !!
Et très bon choix d'avatar XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Raspberry Grimm
Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre


Parchemins : 720
ici depuis : 02/03/2014
Age : 24
Maison / Profession : serdaigle en cursus justice magique.
Pink symptoms : depuis que le nuage est apparue tu vis dans un conte de fées.

MessageSujet: Re: dépendance à l'amour, pas de danse autour   Dim 9 Aoû - 10:14

1 semaine est passé (a) il ne te reste que quelques jours pour finir ta fiche donne nous des petites nouvelles

_________________
    Et le Temps m'engloutit
    Le tombeau, confident de mon rêve infini + Ses yeux profonds sont faits de vide et de ténèbres, Et son crâne, de fleurs artistement coiffé, Oscille mollement sur ses frêles vertèbres. O charme d'un néant follement attifé. Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, Exhale le vertige, et les danseurs prudents Ne contempleront pas sans d'amères nausées. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Fauve Ollivander
My way will be choosen soon


Parchemins : 26
ici depuis : 30/07/2015
Pink symptoms : Des ailes de libellules, membranes translucides et imposantes.

MessageSujet: Re: dépendance à l'amour, pas de danse autour   Dim 9 Aoû - 23:15

Je suis toujours sur le coup, mais j'ai eu une semaine fin agitée en plus d'avoir attendu de nouvelle de la seconde Ollivander. Serait-il possible d'avoir un délai? Même si j'espère la terminé demain, dans la journée, je préfère assuré mes arrières
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Alyssandra A. Selwyn
Tout apprentissage ira d'abord aux enfants du courage


Parchemins : 122
ici depuis : 02/08/2015
Maison / Profession : Gryffondor
Pink symptoms : Perte de la vue

MessageSujet: Re: dépendance à l'amour, pas de danse autour   Dim 9 Aoû - 23:17

Il te reste officiellement 2 jours pour terminer ta fiche    Mais il n'y a pas de problème nous gardons ta fiche au chaud jusqu'au 17.08 si jamais bon courage pour la suite de ta fiche et tiens nous au courant de ton avancée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Raspberry Grimm
Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre


Parchemins : 720
ici depuis : 02/03/2014
Age : 24
Maison / Profession : serdaigle en cursus justice magique.
Pink symptoms : depuis que le nuage est apparue tu vis dans un conte de fées.

MessageSujet: Re: dépendance à l'amour, pas de danse autour   Mer 12 Aoû - 7:33


Hufflepuff
Si à Poufsouffle vous allez, comme eux, vous s’rez juste et loyal ceux de Poufsouffle aiment travailler et leur patience est proverbiale


☁️ FÉLICITATIONS Fauve & bienvenue sous le nuage !

Ce que je peux dire sur ta fiche de présentation, c'est que tout d'abord j'aime beaucoup ton ps Smile de deux tu as une très belle plume et ton personnage et vraiment attachant elle me semble si fragile on a envie de lui venir en aide !

Avant toute chose n'oublie surtout pas de recenser ton avatar et ton ps ! Désormais que tu es officiellement validé(e), tu peux te rendre sur la CB du forum afin de mieux t'intégrer. De plus, tu peux flooder (avec modération) afin de compléter ton intégration et discuter avec les autres membres. Tu peux créer tes sujets de demandes de liens dans cette partie. Par ailleurs merci de bien vouloir remplir ton profil comme il se doit et de faire gagner des points à ta maison/groupe. Mais, surtout bon rp dans la joie et la bonne humeur !





_________________
    Et le Temps m'engloutit
    Le tombeau, confident de mon rêve infini + Ses yeux profonds sont faits de vide et de ténèbres, Et son crâne, de fleurs artistement coiffé, Oscille mollement sur ses frêles vertèbres. O charme d'un néant follement attifé. Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, Exhale le vertige, et les danseurs prudents Ne contempleront pas sans d'amères nausées. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: dépendance à l'amour, pas de danse autour   

Revenir en haut Aller en bas
 
dépendance à l'amour, pas de danse autour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Danse orientale
» Amour en cage //phisalis//coqueret
» maison paille autour de Toulouse
» REBOUCHER AUTOUR DE MA CLAIRE 10
» planter sur ou autour du puit artésien?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nose-biting teacups :: Redeviens un moldu :: version I. :: fiche de presentation-