AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Siobhan ☁ Autism is not contagious, but my smile is.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Siobhan Thompson
Devenir adulte c'est s'adapter au monde


Parchemins : 20
ici depuis : 06/08/2015
Age : 31
Maison / Profession : Barmaid à la Tête de Sanglier (a étudié à l'Institut des sorcières de Salem)
Pink symptoms : aucun (mais atteinte du syndrome d'asperger)

MessageSujet: Siobhan ☁ Autism is not contagious, but my smile is.   Jeu 6 Aoû - 12:52


Siobhan Thompson
Autism is not contagious, but my smile is.


NOM . thompson PRÉNOMS . siobhan alessia AGE . 28 ans DATE DE NAISSANCE . 27 janvier 2033 ASCENDANCE SORCIÈRE . c'est une sang-de-bourbe. Oui, elle sait, ça ne se dit pas ces choses là, surtout pas quand on est née-moldue, mais elle aime bien la sonorité et ne voit pas bien pourquoi c'est spécialement impolie de s'appeler comme ça. ORIGINES . italienne et canadienne PATRONUS . lynx EPOUVANTARD . une fête avec plein de marmots et d'immondes monticules de conversations d'adultes CURSUS . siobhan a fait son cursus à l'Institut des sorcières de Salem, les réflexions nauséabondes sur les organisations pour femmes, elle connait et elle s'en contrefiche. C'était un passage amusant et elles n'étaient pas beaucoup d'élèves, vu que l'Institut est avant tout une organisation et n'a que peu de places, tout le monde préférant aller à l'école principale de magie des États-Unis, plutôt que dans cet établissement à la mauvaise réputation de regroupement pour chercheuses d'emmerdes. POSTE . barmaid de la Tête de Sanglier.



sous le nuage.

A ÉTÉ CONTAMINÉE. non.





TON AVIS SUR L'EXPLOSION DE L'USINE . Boum. Une explosion, une obsession. Au moment de l'accident, Siobhan a fait une fixation sur cette explosion. Son obsession était telle qu'elle s'est retrouvée, les bras chargés de dossiers, plus complets les uns que les autres. Un bordel sans nom encombrait son salon miteux, des fils, des photos, des parchemins, des cahiers pour moldus : elle déchiquetait chaque information jusqu'à cracher une nouvelle hypothèse. Ça n'en finissait pas. Elle n'a pas d'avis précis sur la question, a du mal à se mettre à la place de ceux qui subissent les conséquences du drame, mais c'est un événement qui la passionne.

 TON AVIS SUR LES PINKS SYMPTOMS . C'est déstabilisant tout ça, foutrement déstabilisant. Les clients ont déjà bien du mal à se faire comprendre par la barmaid de la Tête de Sanglier, alors pensez-bien, maintenant qu'il leur arrive d'avoir des réactions qui sortent des codes sociaux que Siobhan a mis du temps à appréhender, elle ne s'y retrouve plus et eux, se sentent en porte-à-faux. Une galère, sauf pour certains pinks symptoms qui handicapent tant les clients qu'ils préfèrent se cacher dans leur tanière le temps que ça passe. Mais, en secret, Siobhan collectionne les pinks symptons… bien sûr, elle ne peut les collectionner matérielle, elle n'est même pas affectée. Mais elle collectionne les informations les concernant, liste chaque pink sympton qu'elle croise, détaille les effets qu'elle a pu observer.


  POINTS FORTS . Réfléchie (elle prend toujours son temps avant de répondre ou d'engager une action précise) – Perfectionniste – Indépendante (mais pas réellement autonome) – Militante contre les inégalités sociales – Imaginative – Excellente vue et ouïe – Loyale et confiante envers ceux qu'elle aime – Est érudite en matière d'alcool, de type et goût d'alcool et de fermentation – A un vocabulaire impressionnant et précis, dans plusieurs langues (enfant hyperlexique, elle avait la capacité de comprendre et reconnaître instinctivement des mots qu'elle n'avait jamais lu/vu auparavant) – Parle anglais (américain), français, italien et allemand.
 POINTS FAIBLES. Atteinte du Syndrome d'Asperger – Ne sait pas décoder le sens du visage (sourire, larmes refoulées), le ton et les gestes d'autrui – Donne l'impression d'être froide – Ne saisit que rarement et lentement les doubles sens et l'humour – Anxieuse – Est vue comme égocentrique  – N'a pas de diplomatie et est perçue comme impolie et rude – Mauvaise perdante/joueuse – Routinière.
 PSEUDO . melian  AGE . 16 pâquerettes  OU AS TU DÉCOUVERT NBT. mes sœurs m'en ont parlé, je n'ai essayé le roleplay que deux fois, elles m'ont convaincue de retenter. TA PRÉSENCE . comme eden, quand nous sommes chez phineas dont deux fois par semaine  TON SEXY AVATAR . troian bellisario  AVIS SUR LE FORUM . agréable, facile à comprendre, original  BESOIN D'UN PARRAIN . pourquoi pas  MOT DE LA FIN . j'espère réussir à faire une fiche convenable




Dernière édition par Siobhan Thompson le Jeu 6 Aoû - 17:11, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Siobhan Thompson
Devenir adulte c'est s'adapter au monde


Parchemins : 20
ici depuis : 06/08/2015
Age : 31
Maison / Profession : Barmaid à la Tête de Sanglier (a étudié à l'Institut des sorcières de Salem)
Pink symptoms : aucun (mais atteinte du syndrome d'asperger)

MessageSujet: Re: Siobhan ☁ Autism is not contagious, but my smile is.   Jeu 6 Aoû - 12:53


Aspergers
- it's not a symptom, it's a feature


   

Spoiler:
 


On souffre de ne pouvoir se confier, on souffre surtout de ne pas être accepté. Alors on s'adapte, on mime les codes sociaux, on tente de les comprendre et de les appliquer, on se perd dans cette masse immonde qu'est la société et cet ordre immuable de s'y intégrer. On est malheureux, mais, par Merlin, on n'est plus suspect. C'est sous cet angle que Siobhan s'est envisagée jusqu'à très tard dans sa vie. On s'est vite posé des questions sur son compte... pas par inquiétude pour le bienêtre de la môme, mais par inquiétude pour celui des parents et de ses deux frères aînés. On lui a d'abord prêté des capacités hors normes, une douance inadéquate au sein de cette famille manquant de culture et d'atomes crochus avec tout ce qui pouvait être lié, de près ou de loin, à la matière cérébrale. Elle avait une de ses attitudes, comme si à chaque fois qu'elle ouvrait la bouche, c'était pour leur rappeler à tous le spectre de son intellect. Précise et d'une intonation brutalement constante et immuable, elle ne se rendait pas compte de l'effet qu'elle faisait, mais petit à petit, elle se prit à penser, elle aussi, qu'elle n'était qu'une peste hautaine et pédante, bien que ce ne furent jamais les mots employés par ses parents, ce vocabulaire leur faisant défaut. Aller voir un psy, ce n'était pas au programme non plus. On ne voulait tout de même pas montrer au reste de la ville que notre enfant était folle, ça faisait mauvais genre. Sans compter ces événements étranges qui apparurent aux alentours de ses quatre ans et qui ne firent que creuser le fossé entre elle et le reste de sa famille. La gamine finit par céder, réussissant finalement à mimer avec plus de conviction les interactions sociales qu'on attendait d'elle, travaillant comme une elfe de maison pour ne pas pleurer à chaque fois qu'on la touchait et, surtout, s'efforçant de se livrer... ou, plutôt, de livrer ce qu'on attendait d'un marmot de huit ans. Il lui était bien impossible d'expliquer ses sentiments, émotions et ressentis, mais il fallait bien montrer des faiblesses courantes si on voulait sembler vrai. Elle n'aimait pas l'école. Les adultes y étaient sournois, hypocrites, utilisant des doubles-sens sans même y faire attention. Les enfants y étaient mesquins, mais ils avaient le mérite de dire les choses sans détour.

Sa famille ne se préoccupa plus d'elle, si ce ne fut de la cacher, à partir du moment où on apprit qu'elle était sorcière. Elle fut envoyée à l'Institut des sorcières de Salem et y resta jusqu'à la fin de sa scolarité, sans jamais retourner dans cette ville canadienne où elle n'avait aucune envie de mettre les pieds, merci bien. Sa situation ne changea pas franchement une fois là-bas. Il faut reconnaître que ce n'est pas très facile de se retrouver dans un monde où la communication entre les êtres est si importante, quand on n'en comprend pas les signaux, qu'ils soient ou non verbaux. D'autant plus lorsque tout le reste de notre intellect fait penser à qui veut le croire que nous n'avons rien de différent. Si on n'a pas l'air différent, on n'en a pas le droit. Être au milieu d'autres sorcières ne l'aida pas. Elle avait ce même désir, celui que tout le monde partage, même sans le reconnaître : être acceptée, aimée, avoir amis et connaissances... avoir une vie sociale grosso modo. Seulement, on avait trouvé de bon ton de lui ôter les outils courants des interactions sociales. Du coup, forcément, dès qu'elle réussissait à nouer un contact... elle s'emballait. Une rencontre devenait tout de suite une potentielle amitié, une amitié ne tardait pas à être un amour hypothétique, un amour finissait par se muer en admiration sans limite. Le tout mêlé à une naïveté et une confiance totale dont personne ne devrait avoir la responsabilité. La dépression frappa, inévitablement. L'italienne avait fini par abandonner l'idée d'aller vers les autres et n'avait comme amis que ceux qui étaient venus à elle... mais ces amis s'éloignaient, par manque de compréhension. Et elle se retrouvait seule. Au moment où elle avait besoin de soutien, elle se retrouvait seule, avec elle-même, un être dont elle ne comprenait même pas totalement les motivations et les émotions. Éventuellement, son état s'améliora, peu avant de recevoir son diplôme. Éventuellement, mais comment être sûre ?

Dehors, elle était perdue. Elle n'avait aucune idée de ce qu'elle pouvait bien offrir au monde, à chaque fois qu'elle s'y aventurait, on lui rejetait l'image d'une femme froide. Elle était douée pourtant, dans les domaines qui l'intéressait, mais elle n'aimait pas parler de ses centres d'intérêt. Ses entretiens d'embauche ressemblaient à ces moments d'embarras qui n'en finissent pas, sauf que c'était l'employeur qui était embarrassé et qu'elle n'avait même pas les outils pour s'en rendre compte. Elle fit une rencontre surprenante, peu après son arrivée en Italie, alors qu'elle vivait à la rue. Un homme, à qui elle s'attacha sans mal parce qu'il s'était intéressé à elle. Il ne s'intéressait pas à elle comme les quelques passants qui avaient voulu lui offrir un repas ou un lit chaud... contre un lit chaud, justement. Il lui avait dit qu'elle l'intriguait. C'est grâce à cet homme qu'elle se retrouva, à vingt-quatre ans, diagnostiquée et qu'elle pu mettre un mot sur cette différence qu'elle avait toujours éprouvée : asperger. Mille Gorgones ! Ça c'était une nouvelle. Au début, c'était carrément libérateur. Elle savait pourquoi elle était différente et, nom d'un gobelin beurré d'une soirée de biture chez les centaures, c'était plaisant. Sauf que voilà... savoir pourquoi ne veut pas dire savoir comment. C'est vrai ça, elle connaissait la raison, elle en éprouvait la dure réalité depuis toujours, mais elle ne savait pas exactement ce qui faisait d'elle cet être si différent. Et ça, et bien c'était bien plus compliqué à comprendre. Il lui fallait maintenant se reconstruire d'après ce diagnostique, réapprendre à être au monde, sans pour autant montrer ce changement à quiconque. Cet homme fut aussi celui qui réussi à la côtoyer assez longtemps et assidument, sans l'oppresser pour se rendre compte que l'un de ses centre d'intérêt était l'alcool et tout ce qui pouvait tourner autour... et que dans le domaine, il n'y avait sûrement que très rarement plus experte qu'elle. Si bien qu'il lui trouva, écoutez-bien, un emploi ! Ce fut un grand bouleversement et Siobhan dû se faire violence pour s'y faire, car l'interaction sociale y était obligatoire. Une barmaid, ça ne peut pas ignorer son client. Elle faisait des efforts, mais elle acquit très rapidement la réputation de connasse de barmaid.

Étonnement, c'est cette réputation qui lui permis de devenir barmaid à la Tête de Sanglier, quand l'envie de s'enfuir se fit ressentir face à la convivialité et l'intrusion maladive des italiens. C'est aussi cette réputation qui lui permit de s'attacher au propriétaire et directeur du bar malfamé et d'en devenir son héritière. Depuis qu'elle se trouve là-bas, habitant le petit logement situé juste au dessus de l'établissement, elle se sent un peu mieux. Les clients sont taciturnes, ou au moins discrets, certains l'écoutent partir dans ses monologues sur son domaine de prédilection, sans broncher et elle se contrefiche de ne pas être capable de se rendre compte s'ils sont lasses ou non, puisqu'ils finissent trop bourrés pour s'en rappeler le lendemain. Elle a des tâches quotidiennes, une routine qui la rassure. Récemment, tout le monde a entendu parler de cette explosion... et les répercussions sur l'ensemble du Monde Magique la passionne. C'est devenu un nouveau sujet d'intérêt et elle en parle à qui veut bien l'écouter, ou non, sans se rendre compte qu'elle fait preuve, d'un point de vue extérieur, d'une certaine insensibilité face aux soucis que ça cause. Mais ces dernières années, elle a commencé à comprendre une chose la concernant : elle a toujours été hanté par se désir de s'intégrer... mais pourquoi devrait-elle s'intégrer à une société malade, manipulatrice et destructrice ? Elle est autiste, le monde a un goût différent pour elle, si les autres ne sont pas capables de l'accepter, elle n'a pas non plus à accepter leur monde dans lequel on l'a si souvent maltraitée.

   


Dernière édition par Siobhan Thompson le Jeu 6 Aoû - 17:52, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sixtine O. Calloway
Tout apprentissage ira d'abord aux enfants du courage


Parchemins : 56
ici depuis : 05/08/2015
Age : 24
Maison / Profession : gryffondor, 2e cycle, 3e année
Pink symptoms : perte de pouvoirs, absorption de ceux d'un autre

MessageSujet: Re: Siobhan ☁ Autism is not contagious, but my smile is.   Jeu 6 Aoû - 13:35

Bienvenuuuuue I love you bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Raspberry Grimm
Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre


Parchemins : 720
ici depuis : 02/03/2014
Age : 24
Maison / Profession : serdaigle en cursus justice magique.
Pink symptoms : depuis que le nuage est apparue tu vis dans un conte de fées.

MessageSujet: Re: Siobhan ☁ Autism is not contagious, but my smile is.   Jeu 6 Aoû - 14:51

troian est tellement magnifique !! et cette idée de métier (a) en tout cas bienvenue chez nous j'espère que tu t'y plairas !! n'hésite pas si tu as la moindre question

_________________
    Et le Temps m'engloutit
    Le tombeau, confident de mon rêve infini + Ses yeux profonds sont faits de vide et de ténèbres, Et son crâne, de fleurs artistement coiffé, Oscille mollement sur ses frêles vertèbres. O charme d'un néant follement attifé. Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, Exhale le vertige, et les danseurs prudents Ne contempleront pas sans d'amères nausées. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sacha G. Redheart
Enfant on aime rêver, adulte on rêve d'aimer


Parchemins : 171
ici depuis : 28/07/2015
Age : 40
Maison / Profession : Professeur de musique à Poudlard
Pink symptoms : Devient une femme (avec tout l'attirail et les problèmes que ça inclu) lorsqu'il s'énerve de trop au mauvais moment.

MessageSujet: Re: Siobhan ☁ Autism is not contagious, but my smile is.   Jeu 6 Aoû - 15:07

Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Burt P. Hatartynn
Enfant on aime rêver, adulte on rêve d'aimer


Parchemins : 138
ici depuis : 28/07/2015
Maison / Profession : Ancien directeur de l'usine à savon - Professeur de SCM
Pink symptoms : depuis l'explosion de son usine il est atteint d'une sorte de schizophrénie. il se croit habité par une multitude de personnage plus loufoque les uns que les autres

MessageSujet: Re: Siobhan ☁ Autism is not contagious, but my smile is.   Jeu 6 Aoû - 15:31

Bienvenue et je veux un lien parce que serveuse dans un bar, Burt adore ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Morrigan O. Yaxley
Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées


Parchemins : 117
ici depuis : 27/07/2015
Maison / Profession : serpentard, étudiante en recherche magique
Pink symptoms : transplane sans le vouloir

MessageSujet: Re: Siobhan ☁ Autism is not contagious, but my smile is.   Jeu 6 Aoû - 15:36

Bienvenue sur nbt et bonne chance pour ta fichette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Siobhan Thompson
Devenir adulte c'est s'adapter au monde


Parchemins : 20
ici depuis : 06/08/2015
Age : 31
Maison / Profession : Barmaid à la Tête de Sanglier (a étudié à l'Institut des sorcières de Salem)
Pink symptoms : aucun (mais atteinte du syndrome d'asperger)

MessageSujet: Re: Siobhan ☁ Autism is not contagious, but my smile is.   Jeu 6 Aoû - 16:54


Merci  

J'essaye de ne pas faire une "histoire" trop lourde, mais j'ai du mal à faire autrement qu'en faisant tourner ça autour de la psychologie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Phineas T. Shevington
Enfant on aime rêver, adulte on rêve d'aimer


Parchemins : 25
ici depuis : 28/07/2015
Age : 55
Maison / Profession : Directeur général de l'Institut mondial des Relations publiques avec les moldus & Président de la Société de Soutien aux Cracmols.
Pink symptoms : Augmentation de pouvoir (sachant qu'il est cracmol, cela signifie qu'il est capable de sortilèges basiques, très rarement, et de magie incontrôlée le reste du temps)

MessageSujet: Re: Siobhan ☁ Autism is not contagious, but my smile is.   Jeu 6 Aoû - 19:20

Je te le dis et te le redis : j'aime Siobhan. Autant le nom que tout ce qui fait qu'elle est elle (le syndrome quoi) Et le métier

Je ne sais pas encore comment on liera nos personnages, mais tu n'y couperas pas !

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Jamie C. Fudge
Tout apprentissage ira d'abord aux enfants du courage


Parchemins : 84
ici depuis : 01/08/2015
Maison / Profession : Gryffondor. Elève de second cycle, troisième année de Biologie.
Pink symptoms : Elle pense à haute voix.

MessageSujet: Re: Siobhan ☁ Autism is not contagious, but my smile is.   Jeu 6 Aoû - 23:42

Bienvenuuuuuue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Raspberry Grimm
Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre


Parchemins : 720
ici depuis : 02/03/2014
Age : 24
Maison / Profession : serdaigle en cursus justice magique.
Pink symptoms : depuis que le nuage est apparue tu vis dans un conte de fées.

MessageSujet: Re: Siobhan ☁ Autism is not contagious, but my smile is.   Ven 7 Aoû - 10:20


Adults
Devenir adulte, c'est reconnaître, sans trop souffrir, que le "Père Noël" n'existe pas.


FÉLICITATIONS Siobhan & bienvenue sous le nuage !

Ce que je peux dire sur ta fiche de présentation, c'est que tu ne devrais pas autant dénigrer ton écriture tu as une très belle plume et ta fiche était un plaisir pour les yeux ! j'espère que tu te plairas chez nous (a) j'adooore la profession !!

Avant toute chose n'oublie surtout pas de recenser ton avatar et ton ps ! Désormais que tu es officiellement validé(e), tu peux te rendre sur la CB du forum afin de mieux t'intégrer. De plus, tu peux flooder (avec modération) afin de compléter ton intégration et discuter avec les autres membres. Tu peux créer tes sujets de demandes de liens dans cette partie. Par ailleurs merci de bien vouloir remplir ton profil comme il se doit et de faire gagner des points à ta maison/groupe. Mais, surtout bon rp dans la joie et la bonne humeur !





_________________
    Et le Temps m'engloutit
    Le tombeau, confident de mon rêve infini + Ses yeux profonds sont faits de vide et de ténèbres, Et son crâne, de fleurs artistement coiffé, Oscille mollement sur ses frêles vertèbres. O charme d'un néant follement attifé. Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, Exhale le vertige, et les danseurs prudents Ne contempleront pas sans d'amères nausées. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Siobhan Thompson
Devenir adulte c'est s'adapter au monde


Parchemins : 20
ici depuis : 06/08/2015
Age : 31
Maison / Profession : Barmaid à la Tête de Sanglier (a étudié à l'Institut des sorcières de Salem)
Pink symptoms : aucun (mais atteinte du syndrome d'asperger)

MessageSujet: Re: Siobhan ☁ Autism is not contagious, but my smile is.   Ven 7 Aoû - 11:46

Merci Phineas et Jamie

Merci beaucoup Raspberry J'ai juste une question : j'avais cru comprendre que j'irais dans le groupe "Diplômés" plutôt que le groupe "Adultes"... je n'ai pas compris le système de groupe ou c'est un erreur d'étourderie de ta part ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Siobhan ☁ Autism is not contagious, but my smile is.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Siobhan ☁ Autism is not contagious, but my smile is.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» vaccins : actualités recherche expérimentations
» [Artiste] Yoshitomo NARA
» Blau Colonial & Playa Costa Verde !!
» [boutique] Monsieur Meuble
» Emission Intérieurs du 21/06/08 (spéciale bling bling)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nose-biting teacups :: Redeviens un moldu :: version I. :: fiche de presentation-